Rafting en Guyane

Nous avons interviewé Tina Soyavong, fondatrice de T’air Nature Guyane

Il était prévu que la Guyane soit la destination d’honneur de notre salon DirecTravel 2020, aussi avons-nous décidé de consacrer plusieurs articles à ce territoire. La semaine dernière, nous vous avions présenté Thierry Beltan de l’agence Guyane Brésil Transport ; nous continuons cette semaine cette série de portrait guyanais avec l’interview de Tina Soyavong, fondatrice de l’agence T’air Nature Guyane.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Tina Soyavong, j’ai soufflé sur mes 30 bougies il y a quelques mois. Née en Guyane, d’origine Laotienne. Passionnée de voyages, et surtout de notre département, j’ai ouvert mon agence réceptive T’air Nature Guyane il y a maintenant 2 ans. L’aventure ne fait que commencer !

POrtrait de Tina

Tina de T’air Nature Guyane

Quelle est votre histoire avec la Guyane ?

Mes parents sont des réfugiés politique venu du Laos, arrivés en Guyane en 1985. Ils ont bâti petit à petit notre village du côté de Roura : le village Dacca. Qui était autrefois connu pour ses grandes fêtes du Nouvel an Laotien.

J’ai grandi et étudié en Guyane.  Une belle enfance, avec une vie très simple : pratiquement tous les week-end, nous partions en famille en carbet, pêcher, à la crique Gabriel, ou sur d’autres fleuves pour la pêche à l’aïmara. Quand on aime la nature, et tous ses bienfaits. Quand on apprend à connaître les cultures et traditions de chacun d’entre nous, on ne peut que s’enrichir.

Qu’est-ce qui vous a poussé à développer une entreprise touristique ?

Etant passionnée de voyages, j’ai bien sûr commencé à orienter mes études dans ce secteur. Je devais partir étudier dans l’hexagone, mais mon destin en a décidé autrement. J’ai commencé par un stage dans une agence de voyages réceptive, je devais avoir 19 ans. Et à ma grande surprise, j’y suis restée.

J’ai appris à aimer et promouvoir notre destination. Après 10 ans d’expérience, j’ai voulu me lancer, et ouvrir mon agence, selon mes valeurs et partager cette amour que j’ai pour la Guyane.

Avez-vous pris des engagements dans le sens d’un tourisme durable ?

Il est important, oui, de s’engager dans un tourisme durable. Tout d’abord en donnant une force aux petits artisans locaux, faire connaitre et vivre une vie à la façon « Guyanaise ». Faire vivre des expériences d’une vie d’agriculteur (culture des champs par exemple). Nous travaillons également avec des prestataires qui se soucient de notre environnement : pas de jetable, objet recyclable. Et quand ce n’est pas possible, ils sont munis, lors de leurs passage en forêt, de sacs plastiques afin de ramasser les déchets sur leur chemin.

Quelles sont les conséquences de la pandémie du Covid 19 en Guyane ?

Il est vrai qu’actuellement les activités sont à l’arrêt dans l’attente d’un retour à la normale. Mais cela n’empêche pas nos futurs clients de nous contacter, et nous peaufinons ensemble leur séjours. Nous avons beaucoup de demandes pour des voyages entre août et décembre 2020 ; et certains commencent même à prévoir leur vacances d’été 2021 ! Un point positif.

Quels sont les atouts de la Guyane pour un voyageur ?

La Guyane est une terre d’accueil, d’une richesse incontestable : faune, flore, gastronomie, un mélange de cultures et traditions. D’ouest en Est, du Nord au Sud, nous vous faisons découvrir tout ce dont vous rêvez.

Entre l’aventure en pleine forêt, du rafting sur le Saut Maripas, des cabanes perchés dans les arbres, des nuits en hamac, en passant par les marchés où nos fruits et légumes haut en couleurs sauront éveiller vos sens. Des balades en pirogues, la découverte des villages sur les fleuves, l’observation de la faune dans les savanes de Kaw, un peu d’histoire et de détente sur les îles du salut sans oublier dans un autre contraste la visite du centre spatial Guyanais !

Nous pouvons continuer pendant des heures à échanger sur nos atouts ! L’idéal est de venir le vivre par vous-même !

plage guyanaise

Petite plage paradisiaque aux Iles du Salut

Cabane dans les arbres

Carbet dans la forêt amazonienne guyanaise

Rafting en Guyane

Rafting sur sur l’Oyapock

Quels conseils pourriez-vous leur dispenser pour parcourir la Guyane ?

Pour vos sorties fluviale et pédestre :

  • tenue décontractée (short, tee-shirt ou pantalon en toile léger)
  • casquette
  • protection solaire (indice de protection élevé)
  • chaussures légères ne craignant pas l’eau ou basket
  • sac étanche pour protéger votre matériel photo
  • maillot de bain et serviette
  • vêtement de pluie
  • répulsif contre les moustiques

Pour vos nuits en forêt :

  • effets de toilette personnels
  • petite lampe de poche
  • tenue longue et chaude pour la nuit (jogging ou sweat et pantalon) + chaussette
  • paire de chaussures de marche ou basket + paire de chaussures « détente »
  • tenue de marche + tenue « décontractée » pour rester sur le camp
  • maillot de bain
  • répulsif contre les moustiques
  • gourde
  • pharmacie personnelle
  • poncho ou k-way

Pour le centre spatial guyanais :

  • pièce d’identité en cours de validité obligatoire
  • tenue correcte
  • Appareils photos et caméscopes autorisés sur l’ensemble du site, sauf quelques restrictions qui vous seront annoncées par le guide
  • plan vigi pirate : pas d’objets tranchants, de flacons… sac de petite contenance

Y-a t-il une saison plus propice à sa découverte ?

Beaucoup de personnes aiment venir en Guyane entre juillet et novembre (saison sèche). C’est sûr c’est plus agréable de pouvoir sortir sous un beau soleil. Mais la saison sèche n’est pas propice à toutes les visites que l’on peut faire.

La ponte des tortues Luth se fait entre fin mars et fin juin. Le carnaval de Guyane se passe entre janvier et mars ! La saison des pluies permet également de visiter et voir certains lieux différemment, quand les cascades sont gorgées d’eau, ou que les criques ou savanes sont plus accessibles. Nous pouvons découvrir plein de choses différentes à n’importe quelle période de l’année.

Si vous ne deviez citer qu’un endroit ou un événement à ne pas manquer, quel serait-il ?

Le marché de Cayenne, car vous y découvrirez nos fruits et légumes du pays, notre gastronomie et une rencontre avec la population diverse : Asiatique (Laotien, Hmong, Vietnamien, Chinois…) Créoles : (Guyanais, Antillais…) Latino : (Brésilien, Péruvien…) Et j’en passe !