Christophe Sentuc, le DirecTravel et la suite

Il y a de ça quelques semaines, nous vous avions proposé de découvrir le parcours de Christophe Sentuc, fondateur du DirecTravel ; aujourd’hui, nous publions la suite de son interview afin qu’il vous présente ses projets pour l’avenir …

Quels sont tes valeurs, ton moteur ?

L’étonnement est mon principal moteur dans le voyage. D’esprit curieux et aventureux, j’aime découvrir les singularités des êtres humain. Comment l’homme s’adapte à son environnement, ses coutumes et traditions locales, sont autant de raisons qui m’ont poussé aux confins de contrées oubliées.

Je considère que pour être enrichissant, un voyage doit déranger et bousculer ; sinon pourquoi produire autant de CO² ? Je regrette que la diversité culturelle de notre planète soit si peu considérée comme une richesse par les professionnels du tourisme. Ce patrimoine immatériel devrait être plus respecté, protégé et préservé. S’il était enseigné et valorisé à l’école, je pense que notre ouverture à la mondialisation et au tourisme durable s’en porterait beaucoup mieux.

Christophe et son fils en Guinée Conakry

Christophe et son fils en Guinée Conakry

Quelles ont été tes motivations pour créer DirecTravel ?

Répondre à l’heureuse demande de liberté du voyageur d’aujourd’hui en l’invitant à reprendre en main l’organisation de son voyage devenu très accessible grâce à la profusion d’informations entraînée par internet. Favoriser son accès au voyage personnalisé à moindre frais, rendu possible par sa prise en charge totale ou partielle de son organisation et en assumant ses responsabilités.

La création de ce rendez-vous m’est venue comme une mission dédiée aux vertus du voyage et à ceux qui pratiquent leur métier avec passion et réel investissement sur le terrain. Ma motivation a aussi été tournée vers ce rapprochement du local avec l’agence française, valorisant chaque partie et profitable au tourisme artisanal plus en phase avec les réalités locales.

Comment vois-tu l’avenir du tourisme, après cette pandémie du Covid-19 ?

La peur entretenue par notre société prônant la sécurité, la protection et l’assistance ne font pas bon ménage avec le voyage. La crainte de la maladie s’est rajoutée à celle du terrorisme et amplifie encore la méfiance vis-à-vis de l’autre.

D’autre part, notre législation engageant les professionnels à une responsabilité de plein droit, a encouragé une offre de voyage très standardisé avec des programmes très rodés. Je regrette cette déresponsabilisation du touriste qui l’écarte des réalités d’un voyage forcément lié à des impondérables, qui le prive de relations vraies avec des autochtones moins scrupuleux dans leur quotidien, et qui augmente les coûts de réalisation d’un voyage pour cause de surplus de protections et d’assistances.

voyage en Inde

Voyage en Inde

Piégés par des engagements intenables, beaucoup de professionnels se retrouvent contraints de programmer des voyages aseptisés dénués de sens, d’intérêt et d’authenticité. Ce piège peut être évité en privilégiant le circuit court avec contact et information directement transmis par les locaux aux professionnels ou aux voyageurs eux-mêmes. C’est en connaissant son référent local et en comprenant comment il pourra répondre à ces impondérables que l’on accepte l’imprévisible sans en avoir peur. Dans un voyage, l’imprévu est cette indispensable pincée de sel qui en fait toute sa saveur.

Quels sont tes projets pour DirecTravel ?

Le voyageur en déconfinement a plus que jamais besoin de s’évader et de se tourner vers un tourisme en quête de sens et de vraies valeurs. En rentrant dans le quotidien professionnel et personnel de chacun, la communication visuelle et digitale s’est avérée une formidable opportunité pour servir le rapprochement entre le voyageur, son expert et son hôte du bout du monde.

L’heure du rebond a sonné et DirecTravel s’apprête à annoncer son premier salon digital du 05 au 08 Novembre prochain. Une grande première préparée avec  l’expertise en marketing digital de la plateforme Flockeo dédiée au tourisme durable. Quatre journées inaugurales sur une live-plateforme, pour des rencontres plus économiques, plus directes et plus zens car chacun chez soi.

Bien entendu, le DirecTravel physique, véritable place de marché du voyage sur mesure, conserve la force de cette incontournable rencontre humaine. Il est d’ores déjà retenu avec la Mairie de Paris IVe à la Halle des Blancs Manteaux du 26 au 28 Mars prochain.