Le dernier souffle de la Zaouit Sidi Ahmed

Vous allez probablement passer non loin, sans le savoir… Sur la route touristique de Ouarzazate à Marrakech, au village de Tabourahte qui marque le carrefour avec la route menant à Ait Benhaddou et la Vallée d’Ounila, une piste part sur la gauche vers le village de Tikirt puis part à droite vers la Zaouit Sidi Ahmed.

IRE DE ZAOUIT SIDI AHMED (wixsite.com), on lit que “le village a été fondé il y a 4 siècles par Sidi Ahmed. Sidi Ahmed avait des enfants, ses garçons sont morts au combat face au Espagnol et Portugais, il ne lui restait que 3 filles. Celles-ci ce sont mariées, une à Ait Elhaj, une autre à El Khattbi et la dernière à El Omari. Ce sont les 3 familles principales du village.”

Alors que Sidi Ahmed repose dans un marabout tout à côté de la Zaouia, c’est l’un de ces descendants, Rédouane, membre d’une de ces trois familles, qui me fait le plaisir et l’honneur de visiter les lieux, fermés à clé et non ouverts au public.

Une zaouia est un établissement qui propose l’étude du Coran, parfois offre des soins ou l’hospitalité aux nécessiteux.

La partie appartenant à sa famille semble la seule encore fréquentée de temps à autre, par la maman de Rédouane qui vient y moudre l’orge ou laisser ses souvenirs affluer.

En bien des endroits de cette énorme demeure, seuls les murs subsistent encore. Certains pans restent exceptionnels de beauté architecturale.

Rédouane est ferronnier et fabrique des articles de décoration ou d’intérieur. Allez découvrir sa collection, il vous proposera peut-être de visiter la zaouia…

Dans le village une maison d’hôtes simple et sympathique tenue part Eric : le Jardin de Yuda. Ainsi qu’une coopérative féminine de tissage de la laine, qu’Eric soutient.

Autant de bonnes raisons de sortir des sentiers battus et de se laisser porter par l’ambiance particulière des lieux.

Restez à l'affût !

Abonnez-vous à notre newsletter pour suivre notre activité et celle du voyage en direct

Bien joué, vous êtes maintenant abonné !