CRACOVIE Grand Place

Rencontre avec Jurek Ubik de Promenada, votre réceptif en Pologne

Passionné par son pays, et francophile, Jurek Ubik a fondé une agence réceptive pour faire découvrir la Pologne.

Il souhaite nous montrer à quel point la Pologne est une destination étonnante et promouvoir la diversité de son architecture, sa musique, son folklore, sa cuisine et mille autres choses.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis un Polonais de Cracovie, je m’appelle Jurek Ubik.

Je suis pédagogue, animateur de formation, mais depuis presque 30 ans complètement voué au tourisme.

Jurek Ubik

Ma passion pour mon pays m’a poussé à fonder avec mon frère Jacek en 1992 une agence réceptive, d’ailleurs l’une des premières francophone en Pologne. Sa force, c’est son équipe d’horizons très différents, donc d’expériences et de formation également variées : l’histoire, la littérature,  les beaux-arts, la musique, la politique, la religion, la cuisine, la nature et le sport, toute la palette est représentée chez nous.

Et tous sont francophones.

Quelle est votre histoire avec la Pologne ?

Il vaut mieux me demander quelle est mon histoire avec la France.

J’ai toujours été passionné par ce pays, au lycée j’ai choisi le français comme deuxième langue, à l’Université j’ai cofondé le club des « Sympathisants de la culture française », j’ai fait une partie de mes études à Lyon.

Mais pour le tourisme ce qui m’a porté, c’est la création d’un guide touristique chez Hachette que j’ai remporté sur concours avec un ami français. Ce guide intitulé « En Pologne » a connu 3 éditions et donnait un nouveau regard sur mon pays juste à la chute du communisme. Vu qu’il était destiné aux francophones, j’ai pu pulvériser les frontières et regarder la Pologne avec les yeux des Français, mais aussi des Belges, des Québécois, des Suisses.

Quel est la spécificité de votre agence ?

Notre première spécialisation, ce sont les voyages sur mesure, créés selon les souhaits de nos clients qui sont partie prenante de la préparation de leur voyage.

Puis ce sont les voyages à thème qui ont du caractère, d’abord parce qu’ils nous mettent des étincelles dans les yeux. En Pologne on peut marcher sur les traces de Frédéric Chopin en assistant à des concerts, revisiter notre architecture  de palais et résidences magnifiés par de beaux jardins, sentir l’odeur de nos églises en bois pluriséculaires estampillées Unesco, refaire l’histoire avec les Chevaliers Teutoniques et leurs châteaux de briques rouges, ou encore partir comme des pionniers au petit matin pour surprendre les bisons dans leur environnement, etc.

Place du marché à Kazimierz Dolny

Y a-t-il des thèmes de voyage qui vous transportent ?

 Je trouve que les voyages sur la Seconde Guerre Mondiale sont très importants, en particulier ceux axés sur le devoir de Mémoire lié à la Shoah, où nous avons un rôle à jouer pour les jeunes générations. 

Egalement ceux qui se concentrent sur la recherche des racines sans lesquelles il est difficile de se construire, par exemple de la diaspora polonaise ou juive. On est touché avec elles de découvrir les endroits où ont vécu leurs ancêtres…

Avez-vous pris des engagements dans le sens d’un tourisme durable ?

Pour nous le point de départ de tout est l’authenticité, mais aussi une nature intacte, les vraies traditions qui expriment l’âme du pays et nous les mettons en valeur en apportant des revenus à la plupart de ses acteurs. Nous les sauvons souvent de l’oubli et leur redonnons vie.

Qu’attendez-vous de l’édition digitale du DirecTravel ?

C’est une nouvelle perspective et un nouveau défi, surtout dans le contexte de ce temps difficile pour tous, notamment pour le tourisme. Pour nous, c’est un nouvel outil pour apprendre et être plus efficace

Que pourriez vous présenter sur le DirecTravel virtuel pour donner aux voyageurs l’envie de repartir ?  

D’abord nous serons vraiment  là en direct sur notre stand virtuel, forts de l’envie de partager notre expérience. Nous vous inviterons samedi en fin de journée à un atelier de confection de vitraux dans une manufacture de 120 ans très liée à la tradition de l’Art Nouveau en Pologne. Cette fois ce ne sera pas seulement nous, mais aussi des artisans qui vous étonneront.

Nous aurons aussi bien sûr notre nouveau catalogue qui présente nos voyages avec beaucoup de photos incitant au rêve et au dépaysement, à la découverte de nos circuits  des Carpates aux rives de la Baltique,  en Pologne du Sud ou du Nord, pour  nos villes les plus fascinantes comme Cracovie la Royale, Varsovie la métropole bouillonnante d’énergie, ou encore Gdansk le fleuron de la Baltique.

GDANSK fleuron de la Baltique

Quels sont les atouts de la Pologne pour un voyageur ?

La Pologne, c’est une véritable civilisation : son principal atout réside dans le fait qu’elle n’est toujours pas très connue, tout en restant proche en distance.

Pourtant c’est un pays à l’histoire millénaire, au carrefour des influences occidentales et orientales ou même méridionales.

Tout se traduit aussi dans la diversité de l’architecture, la musique, le folklore, la cuisine et mille autres choses propres à une civilisation originale. La Pologne étonne, attendrit, bouleverse parfois, dépayse toujours et sait enthousiasmer.

Faut-il vraiment en dire plus ?

Eglise en bois en Pologne à Kwiaton

Quels conseils pourriez-vous leur dispenser pour parcourir cette destination ?

Oui, y venir avec des yeux d’enfant, rien de plus.

Y-a t-il une saison plus propice à leur découverte ?

Chaque saison a ses adeptes. Pour le climat, c’est l’Europe Centrale, donc les Européens n’auront pas là de grandes surprises.

Durant le printemps et l’été, on profite le plus souvent du beau temps, et l’automne s’appelle chez nous « La Pologne dorée » pour la force de ses couleurs. L’hiver a perdu de sa vigueur. Mais bien entendu, hors saison, il est plus facile de retrouver une Pologne authentique.

Si vous ne deviez citer qu’un endroit ou un événement à ne pas manquer , quel serait-il ?

Il faut absolument voir ma ville de Cracovie, c’est là que bat le cœur de la Pologne, dit-on. C’est une ville d’art et d’histoire, même  s il y en a bien d’autres.

Cracovie – Wawel castle

Mais il ne faut pas manquer non plus de voir la campagne et les petites villes et villages aux places du marché carrées, le manoirs blancs, les églises en bois, les vieilles synagogues…bref la Pologne profonde, car voyez-vous, la Pologne est un pays où la province en dit plus qu’une grande ville