Le Brésil avec Julien de Terra Nordeste

Il y a 14 ans, Julien Leroy a découvert le Brésil et comme une évidence, le pays s’est imposé à lui.

Pour retransmettre ses émotions et son amour pour cet immense pays incroyable et ses habitants si généreux, pour faire découvrir et aimer ses différents aspects, il a créé l’agence Terra Nordeste.

Pouvez-vous vous présenter ?

Julien, 43 ans, né à Pau en 1977, devenu tchadien » dès l’âge de 3 mois. Ma famille s’était installée à Sarh, ville sub-saharienne du Tchad de 40 000 habitants, où elle s’occupait de la fabrication des pagnes africains pour tout le pays. 

Après 5 années de vie de petit kirikou blanc me voilà de retour en France, ou plutôt devrais-je dire « arrivé en France» tant les seules saveurs, les odeurs et émotions gravées en moi étaient imprégnées de cette Afrique.

Mes racines africaines fermement ancrées, j’ai vécu toutes ces années comme tout français de mon âge mais avec la conviction que l’ailleurs pouvait être prometteur, surprenant, déroutant à souhait.

Le Brésil a croisé mon chemin et yallah je n’ai pas hésité une seconde ! Coïncidence ou pas… j’ai planté mes nouvelles racines dans une des 2 régions brésiliennes à l’héritage africain le plus fort…

 

Quelle est votre histoire avec le Brésil ?

En arrivant au Brésil il y a 14 ans je rencontrais d’abord… une langue. Aussi inattendue que savoureuse à l’oreille, cette langue brésilienne que l’on dit portugaise, mélodieuse comme aucune autre et imprégnée des couleurs vives du pays, me laissa alors “de boca aberta”.

Mes voyages m’ont appris qu’une langue charrie la culture de son peuple, je me réjouissais donc d’avance de ce que j’allais découvrir. Derrière ce premier choc suave et musical, je devinais que ce Brésil immense allait me surprendre.
Et je ne fus pas déçu car, dans le sillage des mots et des intonations, la richesse et la beauté de ce pays s’imposa à moi avec ses cultures si contrastées, ses paysages saisissants et hospitaliers.
Autant de signaux qui perturbaient mes sens et affolaient ma boussole de voyageur au long cours. Puis, petit à petit, au rythme de mes rencontres avec le peuple brésilien, mon itinéraire prit forme…

Les mois ont passé et retransmettre ce que le Brésil m’a si généreusement proposé est alors devenu une idée fixe… C’est à São Luis, dans cette région du Nordeste méconnue que j’ai créé l’agence de voyage Terra Nordeste.

Artisan du Voyage par nature, voyageur itinérant, ma mission est de veiller à imprimer à vos voyages un peu de l’essence de tous ces « Brésil » qui m’ont autant marqué et me surprennent encore.

Qu’il soit vert, jaune ou bleu, ou les 3 à la fois, votre voyage au pays de Nossa Terra Nordeste, de notre Brésil sera un mélange savant de vos attentes et de notre expérience.

Qu’est-ce qui vous a poussé à développer une entreprise touristique ?

Recevoir, faire partager, transmettre et être sur la route constituent les 4 émotions qui m’animent.

Transmettre cela à mon équipe et permettre à d’autres de ressentir ces mêmes émotions à la découverte de tous les « Brésil » rencontrés lors de mon voyage personnel est un challenge excitant et au combien réjouissant. Une belle récompense à la hauteur du travail fourni. 

Terra Nordeste est née de ce désir et toute l’équipe est animée par ce même défi.

 

Avez-vous pris des engagements dans le sens d’un tourisme durable ?

Oui car ma vie et mes premiers pas dans le secteur du tourisme d’Aventure m’ont naturellement porté, comme une évidence, à mettre le respect sans concession des régions que nous parcourons au centre de nos réflexions. 

Prendre toutes nos décisions par le prisme d’un développement durable de notre activité, en prenant en premier lieu les considérations des acteurs locaux est devenu notre marque de fabrique. Nous sommes engagés pour un tourisme raisonné, respectueux des règles de protection de l’environnement brésilien, associée à une transition verte et éco-dynamique que nous menons en collaboration avec notre partenaire Murmuration-FlockEO (acteur décisif de ce salon).

Qu’attendez-vous de l’édition digitale du DirecTravel ?

Une nouvelle expérience de rencontre entre nous et les voyageurs ouvrant de nouveaux horizons. Je suis curieux d‘avoir le retour d’expérience des visiteurs du salon.

Après tant de mois sans contact avec des voyageurs, j’ai hâte d’échanger de nouveau avec eux et de découvrir leurs projets de voyage, découvrir leurs éventuelles appréhensions et ainsi tempérer ses craintes par des éléments concrets sur le Brésil. 

Quels sont les atouts du Brésil pour un voyageur ?

  • Un grand pays offrant une grande variété de sensations, de nature, de cultures, d’expériences, entre voyage nature de luxe et sport radicaux ou treks engagés.
  • Des joyaux uniques au monde : les plus grandes chutes du monde, Iguaçu et un phénomène géologique incomparable, le Parc National des Lençois Maranhenses et la ville la plus surprenante du monde : Rio de Janeiro !
  • Un grand pays à découvrir toute l’année
  • Une gastronomie exotique et un dépaysement garanti
  • Le peuple brésilien, qui reste le plus important joyau de ce pays. Que serait le Brésil sans son peuple ?
  • L’irrésistible envie de revenir !

Quels conseils pourriez-vous leur dispenser pour parcourir le Brésil ?

  • De rester ouvert à la découverte de région moins connues, moins exposées car le Brésil n’a pas fini de vous étonner. Laissez-vous guider.
  • De ne pas être trop ambitieux en prévoyant trop de destinations en comparaison de la durée du voyage. Le bon équilibre doit être trouvé. Avoir la sensation de passer trop de temps dans les transferts entre 2 régions – dans les avions – n’est jamais agréable et l’expérience en sera un peu entachée.
  • D’envisager de découvrir ce pays en plusieurs voyages ☺

Y-a t-il une saison plus propice à sa découverte ?

Non, le pays est grand, bénéficiant de climats et de températures variés.

Le Brésil peut être découvert tout l’année, reste à bien choisir la ou les bonnes régions en fonction de la saison et c’est à ce stade du projet du voyage que nous intervenons.

Si vous ne deviez citer qu’un endroit ou un événement à ne pas manquer, quel serait-il ?

Le Parc National des Lençois Maranhenses et sa région en juin au moment du Festival Bumba Meu Boi.