trekking sur les hauts plateaux du Ngorongoro

Tanzanie : rencontre avec Fred de l’agence Soaring Flamingo

La vie est faite de rencontres, et ce n’est pas Fred, interviewée ci-dessous, qui vous dira le contraire. Elle nous raconte comment elle a intégré l’agence Soaring Flamingo, basée dans le nord de la Tanzanie, et pourquoi elle aime tant ce pays.

Pouvez-vous présenter le/les créateur(s) de Soaring Flamingo ?

Les deux fondateurs de Soaring Flamingo sont Rolf, un Suisse tombé amoureux de la Tanzanie, et Olee, un guide Massaï que Rolf a rencontré lors de son premier voyage là-bas.

Quelle est l’histoire de la création de l’agence ?

Rolf a fait preuve d’une générosité rare : il venait de recevoir un héritage familial et a investi dans cinq véhicules afin d’obtenir une licence touristique pour Soaring Flamingo, créée en 2007. Il a laissé les clés à Olee en lui faisant confiance pour développer l’agence. Son idée était de transférer un maximum de compétences (en gestion, marketing, etc.) à une équipe locale en effectuant des séjours réguliers en Tanzanie, mais sans s’installer là-bas de manière définitive.

À mon tour (Fred), j’ai rencontré Olee lors de mon premier voyage en Tanzanie en 2006. Instinctivement j’ai su que cette rencontre allait changer ma vie, et c’est effectivement ce qui s’est passé : lorsque j’ai repris mes études en 2009 pour faire un Master en Cultures, Tourismes et Communication au Celsa, Olee m’a proposé de rencontrer Rolf en vue d’aider Soaring Flamingo à se faire connaître auprès de la clientèle française.

première rencontre avec Olee à Olduvai

Première rencontre avec Olee à Olduvai

J’ai été totalement conquise par la démarche de Rolf car pour moi, créer une société dans un pays en développement et en confier pleinement la gestion et le développement à des locaux s’inscrit parfaitement dans le concept de développement durable.

Quels sont les rôles de chacun dans l’agence ?

Olee a quitté Soaring Flamingo depuis quelques années, mais c’est son ami proche Julius qui a repris la direction générale de l’agence. À ses côtés travaillent deux femmes pour les fonctions administratives (préparation des programmes des clients, comptabilité et marketing/communication) et quatre chauffeurs-guides.

Fred et Julius en septembre 2019

Fred et Julius en septembre 2019

L’agence dispose de relais commerciaux aux États-Unis, en Asie (Rolf est installé à Singapour) et en France (où est je suis basée), qui jouent le rôle d’apporteurs d’affaires.

Quelles sont les raisons de votre attachement à cette partie du monde ?

Là je vais parler en mon nom … Il y a d’abord ce coup de foudre ressenti lors de mon premier voyage là-bas : les paysages de commencement du monde où les animaux circulent librement, la diversité de la faune qui fait de la Tanzanie un paradis pour qui aime passer des heures derrière ses jumelles, la gentillesse des Tanzaniens qui vous accueillent toujours avec leur sourire et leur spontanéité. Et puis cette rencontre avec Olee, évidemment.

Aujourd’hui tous les Tanzaniens que je connais sont devenus ma famille de cœur, et ils ne manquent jamais de me rappeler qu’en Tanzanie j’ai  » une maison loin de ma maison « … J’apprécie beaucoup par ailleurs que ce pays soit resté à l’écart du tourisme de masse, et que ses autorités défendent farouchement ses parcs nationaux et répriment sévèrement le braconnage.

C’est le seul endroit sur terre où je puisse vraiment me ressourcer et où je me sens en paix et en sécurité, finalement !

Fred dans "sa" famille tanzanienne

Fred dans sa famille tanzanienne 🙂

Avez-vous pris des engagements dans le sens d’un tourisme durable ?

Oui bien sûr, car la pratique d’un tourisme durable est dans l’ADN de Soaring Flamingo depuis sa fondation.

Tout d’abord, au niveau de l’offre des circuits proposés. En dehors des journées classiques de safari en 4×4 dans les parcs nationaux — les visiteurs viennent avant tout pour cela, soyons réalistes —, nous proposons à nos clients de diversifier leur périple tanzanien et de ne pas rester enfermés des journées entières dans les véhicules.

Les possibilités de trekking à la journée sont nombreuses, à l’instar des randonnées (faciles) sur les hauts plateaux du Ngorongoro qui permettent de se dégourdir les pattes en allant à la rencontre des Massaïs qui font paître leurs troupeaux. Les visites de villages et la rencontre avec des tribus locales comme les Hadzabe, les Datoga, les Sonjo ou encore les Sukuma laissent également de magnifiques souvenirs « humains ».

trekking sur les hauts plateaux du Ngorongoro

Trekking sur les hauts plateaux du Ngorongoro

Ensuite, il y a la manière d’opérer ces circuits : tous les guides et chauffeurs-guides avec lesquels nous travaillons, qu’il s’agisse de safaris, de trekkings ou d’activités écotouristiques, sont hyper respectueux de l’environnement. Combien de fois les ai-je vus gronder — gentiment mais avec pédagogie — des clients qui veulent nourrir les animaux à proximité des hébergements ou qui jettent un papier par la fenêtre du 4×4 !

Enfin, dans la gestion stratégique de l’agence : l’agence s’efforce au maximum de coopérer avec la communauté locale pour fournir ses services (guides, etc.) et s’approvisionne en priorité auprès des fournisseurs locaux.

Par ailleurs, depuis sa création Soaring Flamingo recrute localement ses salariés et développe leurs compétences de manière à les rendre les plus autonomes possibles. Aujourd’hui, tous les salariés sont actionnaires de Soaring Flamingo et, à ce titre, sont pleinement engagés dans l’entreprise.

Je crois que sur les trois piliers environnementaux, sociaux et sociétaux du développement durable, on remplit plutôt donc bien les objectifs !

Qu’attendez-vous de l’édition digitale du DirecTravel ?

Bien que sa création remonte à 2007, Soaring Flamingo est restée peu visible sur le marché français, faute d’investissements en actions de marketing/communication. Nous devions pour la première fois participer au salon DirecTravel de mars dernier pour gagner en visibilité et rencontrer d’une part des professionnels du tourisme français avec qui nous pourrions nouer des partenariats, et d’autre part des voyageurs sensibles au type de prestations que nous proposons, c’est-à-dire en petits groupes, respectueuses de l’environnement et des cultures et modes de vie locaux.

Notre présence sur un stand virtuel sera un « galop d’essai » avant notre participation physique au salon DirecTravel de mars 2021, il nous permettra de roder notre discours, de mieux cerner les attentes des voyageurs intéressés par la Tanzanie et pourquoi pas de faire évoluer nos propositions de circuits. L’opportunité de toucher une clientèle francophone au sens large (je pense notamment à une partie des Suisses, généralement intéressés par les possibilités de trekking en Tanzanie), mais aussi à nos amis québécois ou encore aux Français qui ne sont pas installés en région parisienne, nous semble également très motivante.

Que pourriez vous présenter sur le DirecTravel virtuel pour donner aux voyageurs l’envie de repartir ? (vidéo, images, conférences….)

J’envisage de proposer une conférence afin de mieux faire connaître ce merveilleux pays et contredire quelques idées reçues : non, il ne fait pas trop chaud l’été en Tanzanie du nord car on est dans l’hémisphère sud ; non, le Kilimanjaro n’est pas situé au Kenya, etc.

Je vais tenter de préparer une petite vidéo car j’ai des heures de films tournés dans les parcs nationaux et dans les villages ces dernières années mais je n’ai jamais pris le temps de les exploiter… En tout cas, j’aurai beaucoup d’images à proposer ainsi qu’une petite brochure téléchargeable pour présenter notre agence.

Trekking dans le parc national d’Arusha

Trekking dans le parc national d’Arusha

Quels sont les atouts de la Tanzanie pour un voyageur ?

Paradis des amoureux de la nature, la Tanzanie protège plus de 25 % de son territoire grâce à un système très développé de parcs nationaux/réserves naturelles et abrite certaines attractions touristiques les plus célèbres d’Afrique : tout d’abord le Mont Kilimandjaro, dont l’ascension constitue un souvenir impérissable, mais aussi les vastes plaines légendaires du Serengeti et le fameux Cratère du Ngorongoro.

Le safari est évidemment une excellente façon de découvrir la nature généreuse de la Tanzanie. Dans tous les parcs nationaux de Tanzanie, vous pouvez observer un nombre et une variété incroyables d’animaux sauvages parmi lesquels les « big five » : lions, léopards, éléphants, buffles et rhinocéros. En outre, plus de 1 000 espèces d’oiseaux sont répertoriées sur le territoire.

Trekking « flamants roses » près du Lac Natron

trekking « flamants roses » près du Lac Natron

arrêt devant un groupe de lionnes dans le Serengeti

Arrêt devant un groupe de lionnes dans le Serengeti

Autre manière d’explorer la Tanzanie dont nous faisons la promotion chez Soaring Flamingo : le trekking. Les vastes paysages tanzaniens offrent des panoramas à couper le souffle à mesure que vous traversez la nature vierge et sauvage et que vous ouvrez tous vos sens à la nature exotique de l’Afrique. Vous pouvez randonner à travers les Hauts plateaux du Ngorongoro pour connaître la savane africaine authentique et le mode de vie des Massaïs, gravir le Mont Kilimandjaro pour les plus aguerris, ou simplement faire un court trekking pour descendre sur les rives enchanteresses du lac du Cratère Empakaai.

trekking dans le cratère Empakaai

Trekking dans le cratère Empakaai

Trekking dans le cratère EmpakaaiAu-delà de ces splendeurs naturelles mondialement connues, la Tanzanie propose également de découvrir la culture de son peuple, aussi bien dans son mode de vie traditionnel que dans son environnement moderne. Parlons plutôt des peuples tanzaniens puisqu’ils appartiennent à environ 130 tribus différentes, la plus connue étant probablement celle des Massaïs. Soaring Flamingo vous permet de partir à la rencontre de plusieurs d’entre elles, dont certaines — comme les Sonjo ou Batemi — sont très peu présentes dans les programmes touristiques habituels.

rencontre avec la tribu des Datoga

Rencontre avec la tribu des Datoga

Enfin, la Tanzanie permet également de profiter de magnifiques plages de sable et de récifs coralliens, notamment sur l’île de Zanzibar dont la capitale Stone Town, classée au patrimoine de l’Unesco, est selon moi une étape incontournable….

Quels conseils pourriez-vous leur dispenser pour parcourir ce pays ?

D’organiser leur safari ou leur trekking en faisant confiance à une agence locale comme Soaring Flamingo et de ne pas chercher ni à louer un 4×4 pour aller dans les parcs nationaux tous seuls, ni de choisir un guide au hasard qui va leur promettre d’arriver au sommet du Kilimanjaro. Ces activités sont trop dangereuses pour s’organiser à la dernière minute ou par ses propres moyens, sans s’assurer la présence d’un guide expérimenté qui saura gérer les éventuels problèmes.

l’équipe tanzanienne presque au complet devant un de nos 4x4

L’équipe tanzanienne presque au complet devant un de nos 4×4

En outre, partager des journées de safari avec le même guide-chauffeur est toujours le gage d’un périple réussi : non seulement le guide sait où trouver les animaux ou comment maximiser les chances de voir les plus recherchés (je pense aux félins…) mais en plus il donne toujours plein d’informations sur d’autres sujets : la végétation, l’histoire, les gens… La même remarque s’applique d’ailleurs aux guides de trekking.

Pour les hébergements, je leur conseille de privilégier le camping afin d’être au plus près de la nature. Le bivouac dans les campings « publics » suppose d’accepter un confort sommaire, mais les campings proposant des tentes privées avec sanitaires à l’intérieur, au milieu de la brousse, sont plébiscités par nos clients qui gardent en général un souvenir impérissable de cette ambiance !

Enfin, pour optimiser le budget d’un voyage en Tanzanie, pays cher parce qu’il est resté préservé, je conseille aux voyageurs de former de petits groupes — 4 ou 6 personnes — afin de mutualiser les frais liés à un seul véhicule.

 observation des éléphants dans le parc national de Tarangire

Observation des éléphants dans le parc national de Tarangire

Y a-t-il une saison plus propice à sa découverte ?

La Tanzanie peut être visitée toute l’année mais cependant, l’expérience du voyageur peut varier selon les saisons.

Au nord de la Tanzanie, il y a deux saisons des pluies. La saison des fortes pluies dure de la mi-mars à la mi-mai. La nature renaît et offre des paysages magnifiques, mais en contrepartie les petites routes et les sentiers de trekking peuvent être moins praticables. En revanche, la « petite saison » des pluies qui se produit dans le nord de la Tanzanie en novembre et début décembre ne pose aucun problème particulier. Le reste de l’année est considéré comme la saison sèche, pendant laquelle les animaux se concentrent autour des points d’eau résiduels.

Le fait que la majeure partie de la Tanzanie se situe en altitude, à plus de 1 000 m, permet toutefois de rafraîchir considérablement les températures et de les rendre agréables toute l’année. Si vous faites l’ascension du Mont Kilimandjaro ou du Mont Meru, vous risquez même d’affronter des températures en dessous de zéro.

Quant à la zone côtière, elle est chaude et humide toute l’année.

Chez Soaring Flamingo, nous ajustons les itinéraires de nos safaris en fonction de ces cycles afin de vous emmener sur les meilleurs sites pour observer la faune en toute saison.

Si vous ne deviez citer qu’un endroit ou un événement à ne pas manquer, quel serait-il ?

L’un des spectacles les plus extraordinaires est incontestablement la grande migration dans le Parc national du Serengeti : des millions de gnous et de zèbres en hordes géantes, qui suivent le cycle des pluies et des herbages.

En février, les gnous sont basés dans les plaines de la partie sud-est du parc, broutant et donnant naissance à environ 500 000 veaux en l’espace de 2 à 3 semaines. À la fin des pluies en mai, les animaux commencent à se déplacer vers le nord-ouest dans les zones autour de la rivière Grumeti, où ils restent généralement jusqu’à fin juin. Les traversées des rivières Grumeti et Mara à partir de juillet sont une attraction populaire car les crocodiles sont à l’affût…et les touristes aussi, caméra à la main ! Les troupeaux arrivent au Kenya vers août, où ils demeurent pour le reste de la saison sèche. Début novembre, avec le début des courtes pluies, la migration recommence à se déplacer vers la Tanzanie et le sud-est du Serengeti, arrivant généralement en décembre à temps pour le vêlage en février.

Chez Soaring Flamingo, les chauffeurs-guides savent toujours où stationnent les grands troupeaux et peuvent aménager les circuits de manière à vous faire vivre cette expérience inoubliable !